Mon expérience spirituelle à Sintra, Portugal - que doit-on tirer d'une expérience spirituelle ?



Le récit de mon expérience spirituelle à Sintra est le récit de quelque chose de très intime. Il fait partie d'un cycle de 3 articles :


Mon expérience spirituelle à Sintra, Portugal - le récit

Mon expérience spirituelle à Sintra, Portugal - l'analyse de la symbolique

Mon expérience spirituelle à Sintra, Portugal - que doit-on tirer d'une expérience spirituelle ?


La partie de l'analyse de la symbolique ne fera pas l'objet d'un article de blog public, je préfère la diffuser dans le cercle restreint de la Spiricool letter.


Pour vous y inscrire : amimmetobion90@gmail.com


Vous savez maintenant ce que j'ai vécu à Sintra, dans le puits d'Initiation. Si vous avez lu la Spiricool letter, vous savez quel est l'enseignement très personnel que j'en tire. Maintenant ce que j'aimerai, c'est pouvoir vous donner des billes pour mieux comprendre vos expériences spirituelles.


Déjà, comment qualifier une expérience de "spirituelle" ? Chaque expérience que nous vivons sur Terre n'est-elle pas spirituelle, car censée être vécue en pleine conscience ? Nous allons affiner un peu notre champ d'exploration, et plutôt classer les expériences spirituelles comme des événements, ou des situations qui dépassent notre entendement. Quand nous avons l'impression que quelque chose de plus grand est à l'œuvre, quand nous laissons l'Univers faire son travail.


Vous avez peut-être déjà senti des courants d'air un peu étranges sur votre peau dans un lieu ? Ou bien vous avez vu des ombres passer dans le coin de vos yeux ? Fait des rêves plus vrais que nature, qui se sont révélés prémonitoires ?


Premièrement, vivre une expérience spirituelle est très personnelle, et souvent son récit ne suscitera pas les réactions attendues aux personnes à qui vous la racontez. Pourquoi ? C'est simple, elle ne l'a pas vécu. Vivre une expérience spirituelle passe avant tout par des sensations physiques et des émotions. Si vous racontez votre récit, à part si la personne est ouverte, vous n'arriverez jamais à retranscrire tout ce que vous avez vécu. Et c'est normal. Il faut vivre l'expérience, elle est faite pour vous, et c'est à vous d'en tirer les enseignements adéquats. Retenez bien que même si vous la vivez avec une autre personne, comme cela m’est arrivé dans le récit, elle aura un autre personne pour votre partenaire. Elle vous lie certes, mais vos réactions pourront être totalement différentes, car vous n'aurez pas vécu les choses avec le même état d'esprit. N'ayez pas peur de garder votre expérience pour vous un premier temps si vous en ressentez le besoin. C'est une part vulnérable et intime de vous-mêmes, et en attendant d'avoir un peu compris ce que vous avez vécu, prenez du recul.


Deuxièmement, et si on n'en tirait rien ? J'enfonce une porte ouverte, car nous savons très bien que quand on commence à se mettre dans un mood dit "spirituel", tout à un sens. Mais parfois, il faut juste laisser infuser les sensations et les sentiments à l'intérieur de nous, sans trop chercher à comprendre. C'est important, et je trouve également très agréable, de se délecter de cet état étrange et hors du temps qui arrive après une expérience spirituelle intense. On se retrouve dans une sorte de méditation permanente pour quelques minutes, heures ou jours, et je suis persuadée qu'en fond, notre inconscient ou notre âme, est en train de mettre en place les pièces du puzzle. Ils les assemblent pour mieux nous les présenter quand nous serons prêts. Acceptons de ne pas comprendre ce qu'il s'est passé. C’est aussi une belle façon de travailler le lâcher prise.


Enfin, une belle leçon à tirer d'une expérience spirituelle est souvent, voire à chaque fois, l'occasion de revoir les fondements de ses croyances. Vivre une expérience transcendantale physique est souvent vécue comme un choc pour le mental. Même avec un esprit ouvert et aguerri aux petits jeux de l'Univers, nous sommes invariablement surpris quand ça nous arrive. On peut attendre qu'il se passe quelque chose (comme moi), et rien ne se passe - c'est aussi une expérience, peut-être n'étais-ce pas le bon moment ? Et puis, c'est quand on lâche prise (comme moi encore) que souvent ça nous tombe dessus. Être en état de choc ou d'incompréhension est souvent important dans le processus d'assimilation de l'expérience spirituelle. Pourquoi ? Car nous en avons besoin pour justement briser les barrières de notre mental qui veut tout faire rentrer dans des cases. C'est quand il ne sait pas où ranger cette expérience qu'on peut commencer à travailler sur soi-même, et revoir ses croyances, que l'on soit sur un chemin spirituel depuis longtemps ou pas. Nous sommes tous des élèves.


On remarque aussi très souvent un avant/après. La fameuse transition, le changement, l'évolution qui fait peur quand on lit des articles sur l'éveil spirituel (en tout cas, moi ils me font peur). Ce n'est pas forcément spectaculaire dans le sens où vous n'allez pas à chaque fois littéralement changer de vie et aller élever des lamas au Pérou. Mais pour sûr vous allez vous poser des questions. Sur vous, sur l'expérience, sur comment vous l'expliquer... C'est un changement très indicible qui s'instaure en vous. Peut-être une perception plus accrue de certains phénomènes ? L'écoute plus attentive de votre intuition ? Faire attention à certaines petites choses du quotidien, comme cet arbre que vous n'aviez jamais vu dans votre rue ?


Votre 3ᵉ œil s'ouvre un peu plus qu'auparavant, et c’est précisément le but de cette expérience. Vous amener sur le chemin du discernement et de la compréhension globale des choses qui vous entourent.


Et vous, qu'avez-vous tiré de vos expériences spirituelles ?



36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout